HUIT HEURES DU MATIN

Tout près du sucrier
Un pot de confiture
Du beurre un peu trop dur
Et deux sachets de thé

Rangées sous la serviette
Quelques tranches de pain
Une grappe de raisin
Environnée de miettes

La cuillère est à l’ombre
De ce grand bol fumant
Un peu de lait s’étend
Sur la nappe trop sombre

La pendule sonne
Huit heures du matin
Et le chat ronronne
Le dos contre la main 

Dans le jour qui s’allonge
En rubans de soleil
Une tache de miel
Est posée sur l’éponge

Un soupçon de vent frais
Passant sous la tenture
Frôle dans un murmure
La photo d’un bébé

Dans la douce torpeur
De la pièce endormie
S’évade sur un cri
La vision de l’horreur

La pendule sonne
Huit heures du matin
Et le chat ronronne
Le dos contre la main

(pont musical)

Il manque un couteau à l’appel
Dans l’inventaire de la vaisselle

La pendule sonne
Huit heures du matin
Et le chat ronronne
Le dos contre la main

Et cette main ne bouge plus
Car l’assassin est revenu

La pendule sonne
Huit heures du matin
Et le chat ronronne
Le dos contre la main

Bernard PICHARDIE

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now